Le fléau du savoir

L'épopée de Ménaché Foïgel

imprimante
Collection
Parution
Juin 2006
ISBN
2915727090
Pages
436

"Ce Fléau de Dieu n'attaque pas la santé physique. Les personnes qui en sont atteintes portent sur le visage la joie de vivre, elles rayonnent de contentement. Comment s'apercevoir qu'elles ont été contaminées ? Quand le mal se déclare, il est trop tard."
C'est dans ces termes qu'un oncle traditionaliste met en garde son neveu Ménaché Foïgel, le personnage central du livre, contre ce "fléau du savoir" dont il ne va pas tarder à être atteint. Ce "fléau", c'est celui qui touche les communautés juives d'Europe orientale au tournant des 19e et 20e siècles, lorsqu'elles s'ouvrent progressivement aux idées modernes, progressistes et égalitaristes, voire athées, socialistes et révolutionnaires. Les jeunes émigrants juifs qui quittent leur Russie ou leur Ukraine natale à la recherche d'une vie meilleure, traversant l'Allemagne pour gagner la France ou l'Angleterre, découvrent un monde et des relations sociales qu'ils ne soupçonnaient pas. Souvent ils portent en eux une révolte et une espérance qui, loin de les amener à se replier sur le communautarisme et le culte des traditions, les rendent particulièrement sensibles aux idées d'émancipation sociale et de révolution.
Cette Épopée de Ménaché Foïgel, qui se situe entre 1882 et 1919 et fournit la trame du Fléau du savoir, est celle de toute une génération. Fuyant la misère et les pogromes, celle-ci se retrouve au coeur des drames du continent européen, assiste en France à l'éclatement de la Première Guerre mondiale et espère, avec les secousses révolutionnaires qui suivent celle-ci, voir enfin naître un monde nouveau. Le livre d'André Billy et Moïse Twersky est une vaste et passionnante fresque qui fait revivre toute cette époque.