Ici, sous l'Étoile polaire

imprimante
Traduction
traduit du finnois par Jean-Jacques Fol
Collection
Parution
Mars 2011
ISBN
9782915727258
Pages
480

« Ici sous l’Étoile Polaire » a été écrit et publié en Finlande entre 1959 et 1962. Cette trilogie brasse l’histoire de son pays, de la fin du 19ème siècle jusqu’aux années 1950, à travers une famille de la région de Tampere, où est né l’auteur. Son choix a été de décrire les évènements qui ont marqué la Finlande, la lutte pour l’indépendance, la guerre civile, les mouvements nationalistes de l’entre deux-guerres, du point de vue des petites gens.Dans le 1er tome, volume également appelée “Ici sous l’Etoile polaire”, Linna y raconte l’histoire d’un paysan, de sa femme et ses trois fils, métayers sur les terres du pasteur d’un petit village de campagne. Youssi, le paysan, obtient dans les années 1890 le droit de défricher quelques hectares, d’y bâtir sa maison et de les cultiver en échange de trois jours de travail, dont « deux avec cheval », par semaine sur les terres du pasteur. Pour sortir de la misère il lui faut donc travailler jour et nuit... et avoir de la chance. C’est par les yeux, par les mains même de Youssi, que Linna décrit les rapports de propriété en Finlande, l’oppression qui pèse sur les paysans, métayers ou ouvriers agricoles des grands domaines, des rapports sociaux très proches du servage. Mais le village n’est pas si coupé du monde qu’il en a l’air. Un tailleur, un maçon ont travaillé dans les grandes villes et en sont revenus avec des idées socialistes.Le roman retrace la pénétration de ces idées, la première manifestation contre une expulsion de métayer, la première occasion d’arborer le drapeau rouge. Linna, par petites touches, décrit la complexité des rapports sociaux dans une Finlande rurale, où les plus gros propriétaires terriens et la bourgeoisie sont de langue suédoise, où une partie de la petite bourgeoisie et de l’intelligentsia se bat pour la reconnaissance de la langue et de la culture finnoises et où tout le monde se trouve de fait sous l’administration du tsar de Russie. Les rapports entre les représentants des diverses couches sociales, et leurs motivations, sont illustrés à l’occasion de la révolution russe de 1905 et de ses répercussions jusqu’au fin fond de la campagne.Lire la biographie de Väinö Linna